Partagez ce contenu

facebook
Fermer
facebook
Fermer
Tweeter
Fermer
google
Fermer

Le magazine particuliers

Premier contrôle technique de ma voiture, ça se passe comment ?

Votre voiture va bientôt fêter son quatrième anniversaire ? Direction le contrôle technique automobile : un technicien va l’inspecter sous toutes les coutures dans un centre de contrôle agréé. Objectif : vérifier le bon état général de votre auto. On vous raconte comment cela se passe.

Imprimer cet article

Quelles sont les voitures concernées par le contrôle technique ?

Le contrôle technique concerne l’ensemble des véhicules automobiles de moins de 3,5 tonnes. Il est obligatoire depuis 1992 et doit être effectué dans les 6 mois précédant la date du quatrième anniversaire de la première mise en circulation de votre voiture, puis tous les deux ans.

Où faire le contrôle technique de ma voiture ?

Le contrôle technique de votre voiture doit obligatoirement être réalisé dans un centre de contrôle agréé par l’état. Il y en a sur tout le territoire. Vous prenez rendez-vous et le jour J, vous vous présentez avec votre auto et la carte grise.

En quoi consiste le contrôle technique automobile ?

C’est un peu l’équivalent d’un check-up médical pour votre voiture. Plus de 100 points sont contrôlés :

  • plaquettes et disques de frein,
  • amortisseurs,
  • pneus,
  • éclairages,
  • niveau pollution,
  • niveau sonore…

Le contrôle technique s’effectue sans démontage et avec des instruments de mesure sophistiqués. Le contrôleur agréé rédige ensuite un procès-verbal de contrôle. Si votre voiture présente un ou plusieurs défauts, vous aurez deux mois pour les faire réparer et passer ensuite une contre-visite de contrôle technique dans un centre agréé. Seuls les points qui ont motivé la contre-visite seront revérifiés.

Bon à savoir

Attention, le contrôle technique n’est pas une révision générale ! Toutefois, rien ne vous empêche de demander l’avis du contrôleur agréé, sur l’état général de votre voiture, pour faire faire ensuite des réparations complémentaires aux défauts trouvés et consignés dans le procès-verbal.

© Uni-éditions – mars 2017

Imprimer cet article