Partagez ce contenu

facebook
Fermer
facebook
Fermer
Tweeter
Fermer
google
Fermer

Le magazine particuliers

Rappel vaccin : faites le point

Indispensables pour se prémunir de certaines maladies infectieuses, il est important de tenir son carnet de vaccinations à jour ! Quels sont les vaccins incontournables ? Comment sont-ils remboursés ?

Imprimer cet article

Les vaccins incontournables

Pour les nourrissons, la primo vaccination (diphtérie, tétanos, poliomyélite en combinaison avec la coqueluche et l’haemophilus B) se fait en deux doses de vaccin espacées de deux mois et un rappel à l’âge de 11 mois. Le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) est recommandé à l’âge de 12 mois, la seconde dose vers 16-18 mois. Le BCG n’est plus obligatoire dès l’entrée à l’école avant 6 ans mais reste indiqué pour les enfants à risque, en fonction des régions et de l’exposition à la tuberculose.
Pour les adultes, les rappels de vaccin (DTP) doivent se faire à âge fixe : 25 ans, 45 ans, 65 ans puis tous les 10 ans. Par ailleurs, il est recommandé pour les femmes non vaccinées de se prémunir contre la rubéole avant la grossesse. Et attention à la grippe pour les seniors : 90% des décès liés au virus touchent les plus de 65 ans.

Et pour terminer, pensez à mettre à jour votre carnet de vaccination avant un voyage.

Remboursement de vos vaccins

Certains vaccins sont remboursés à 65% par l’Assurance Maladie sur prescription médicale, comme la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (vaccins obligatoires), mais aussi la coqueluche, l’hépatite B, la grippe saisonnière, la rubéole, la rougeole… (vaccins recommandés). L’injection vous est aussi remboursée (70% du tarif fixé par la Sécurité Sociale si l’acte est effectué par votre médecin traitant, 60% si c’est une infirmière). Certains vaccins sont même pris en charge à 100% (ROR : rougeole, oreillons, rubéole). Attention, la limite d’âge pour la prise en charge des vaccins est fixée par le Ministère de la Santé.

Le contrat responsable

Outre le ticket modérateur et les médicaments ou analyses prescrits par le médecin traitant, la mutuelle santé avec contrat responsable prévoit le remboursement de deux actes médicaux de prévention, parmi lesquels de nombreux vaccins. La complémentaire santé du Crédit Agricole rembourse le reste à charge des vaccinations mentionnées ci-dessus.

Bon à savoir

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent proposer un contrat santé collectif à leurs salariés. Si vous souhaitez en étendre les garanties pour vous et votre famille, le Crédit Agricole vous propose de compléter la couverture proposée par votre entreprise avec des garanties individuelles renforcées offrant par exemple selon la formule choisie le remboursement de certaines dépenses de santé non prises en charge par la Sécurité Sociale.(1)

Mentions légales et notes de bas de page
(1) Selon la formule souscrite et dans la limite du forfait annuel.
Le contrat d’assurance Complémentaire Santé est assuré par PACIFICA, la compagnie d’assurance dommages, filiale de Crédit Agricole Assurances, Entreprise régie par le code des assurances. S.A. au capital entièrement libéré de 281 415 225 € - Siège social : 8/10, Boulevard de Vaugirard 75724 Paris Cedex 15 - 352 358 865 RCS Paris. Evénements garantis et conditions indiqués au contrat.
Ce contrat est distribué par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole, immatriculée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier. Les mentions de courtier en assurance de votre caisse sont à votre disposition sur www.credit-agricole.fr/mentions-courtiers ou dans votre agence Crédit Agricole.
Sous réserve de disponibilité de cette offre dans votre Caisse Régionale de Crédit Agricole.

Imprimer cet article