Partagez ce contenu

facebook
Fermer
facebook
Fermer
Tweeter
Fermer
google
Fermer

Le magazine particuliers

Comment choisir ses lunettes de soleil ?

A la montagne, à la plage, en mer et même en ville, nos yeux sont exposés en permanence aux ultra-violets, y compris par temps couvert. Pour se protéger, une seule solution : porter des lunettes de soleil, comme 83% des Français*.

Imprimer cet article

Pourquoi est-il indispensable de protéger ses yeux ?

Ne pas ressentir immédiatement les effets du soleil ne signifie pas qu’ils n’existent pas. Si les infrarouges peuvent provoquer une sensation de brûlure immédiate après une exposition au soleil, les méfaits des ultra-violets (UV), eux, sont plus pernicieux car ils se ressentent sur le long terme et peuvent provoquer des dommages oculaires graves comme des kératites, des lésions du cristallin ou avancer l’apparition de la cataracte ou le développement d’une DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age).

Même si vous ne ressentez aucune gêne, les lunettes de soleil sont indispensables, même par temps nuageux (souvenez-vous que les rayons UV traversent les nuages). Il est également primordial d’équiper les enfants, dont les yeux sont plus fragiles (leur œil, jusqu’à 12 ans, se construit et le cristallin est encore transparent).

Comment bien choisir ses verres ?

L’idéal est de privilégier un verre capable de s’opposer au passage des UV. Vérifiez bien que vos lunettes portent le marquage NF. La catégorie de protection varie de 1 à 4. Pour les situations habituelles d’ensoleillement (plage, ballade en ville ou à la campagne, conduite), la catégorie 3 suffit. Mais pour le ski, les randonnées à la montagne ou la pratique d’un sport nautique, n’hésitez pas à opter pour la catégorie 4, dont les verres équipent souvent les lunettes dîtes « glacier ». Attention, vous ne devez pas les utiliser pour conduire ! Méfiez-vous aussi des lunettes gadget, surtout pour les enfants. Contrairement aux idées reçues, un verre teinté, même foncé, ne filtre pas forcément les rayons les plus nocifs. Vérifiez bien quels types d’UV sont bloqués par les verres, c’est en principe indiqué sur l’étiquette. Sinon, n’hésitez pas à demander à votre opticien conseil. Ce n’est donc pas de la couleur des verres dont vous devez tenir compte, mais de la qualité de filtration des rayons nocifs (catégorie de protection, normes françaises). Sachez cependant, qu’en termes de confort pour l’œil il est préférable d’opter pour un verre brun, gris ou vert à choisir selon sa propre sensibilité.

Enfin, ne vous laissez pas séduire par des lunettes issues de la contrefaçon qui ne respectent pas les normes en vigueur. La matière utilisée peut laisser passer les UV, même si les verres sont teintés.

Des lunettes de soleil adaptées à la vue peuvent-elles être remboursées ?

Oui, mais sous certaines conditions. L’ophtalmologiste doit avoir diagnostiqué soit des affections oculaires (conjonctivite intense, kératite, iritis, cataracte centrale ou congénitale, rétinopathie), soit une myopie forte lorsqu’elle s’accompagne de photophobie ou, à titre exceptionnel, certaines photophobies. En général, les complémentaires santé ne prennent en charge que ce qui correspond à la nomenclature de l’Assurance Maladie .

Bon à savoir

  • De nombreux opticiens proposent des prix préférentiels pour une deuxième paire achetée, ce qui peut être une solution pour votre équipement optique solaire.
  • Les rayons ultraviolets (UV), invisibles et indolores, sont les plus dangereux. Leurs conséquences apparaissent plus tardivement (cataractes précoces, par exemple). Les rayons infrarouges provoquent un ressenti immédiat. Ils provoquent brûlures et sensation de chaleur.
  • 83 % des Français* sont équipés de lunettes de soleil et seulement 77% en possèdent pour leurs enfants.
  • 78% les achètent chez l’opticien*. La protection UV est le 1er critère d’achat (47%), devant l’esthétique (23%).

Mentions légales et notes de bas de page
* OpinionWay, 2013, Le baromètre de la santé visuelle

Imprimer cet article