Partagez ce contenu

facebook
Fermer
facebook
Fermer
Tweeter
Fermer
google
Fermer

Le magazine particuliers

Réussir votre état des lieux d’entrée

Quand vous prenez possession de votre nouveau logement en location, faire un état des lieux d’entrée, c’est LA grande étape obligatoire, donc à ne pas rater. On vous explique tout !

Imprimer cet article

Etat des lieux d’entrée : quels points vérifier ?

Effectué juste avant la remise des clés, l’état des lieux entrant permet de détailler l’état dans lequel le logement vous est remis. Il sera ensuite comparé à l’état des lieux de sortie, lorsque vous partirez, afin d’établir si vous avez commis des dégradations, dont la réparation sera à votre charge. Raison de plus pour ne rien oublier !

Bon à savoir

Si aucun état des lieux n’est effectué à l’entrée, le logement est réputé remis en bon état et le bailleur pourra vous imputer tous les défauts constatés lors de votre départ, même ceux qui étaient là bien avant vous !

  • Arrangez-vous pour que l’état des lieux se fasse en journée pour bénéficier d’une bonne lumière, qui vous permettra de noter tous les défauts éventuels de l’appartement.
  • Assurez-vous que la description des lieux soit la plus précise possible. Procédez pièce par pièce, en notant l’état des sols, des murs et des plafonds et en mentionnant tout type de défaut apparent (traces, fissures, peinture qui s’effrite, etc.).
  • Soyez attentifs à l’état des vitres, des revêtements, des fenêtres, des volets, des portes, des poignées, des serrures...
  • Pensez également à ouvrir tous les placards et tiroirs.
  • Vérifiez le fonctionnement des appareils électriques. N’hésitez pas à vous munir d’un appareil électrique, une lampe de chevet par exemple, ou d’un testeur de continuité pour tester une à une le bon fonctionnement de toutes les prises électriques. (S’il n’y a pas encore d’électricité dans l’appartement au moment de l’état des lieux, faites inscrire des réserves.)
  • Inscrivez les relevés des compteurs du logement (eau, électricité, gaz…)

Après l’état des lieux : 10 jours pour se rattraper !

L’état des lieux entrant doit être établi en deux exemplaires dont un vous revient. Conservez-le précieusement, il sera votre meilleur argument en cas de litige lors de l’état des lieux de sortie.

Vous avez oublié de faire mentionner un défaut important dans l’état des lieux d’entrée ? Vous bénéficiez d’un délai de 10 jours après la remise des clés pour envoyer un courrier en recommandé à votre propriétaire ou à l’agence immobilière, demandant d’ajouter le point oublié au document.

Bon à savoir

Vous pouvez également demander un complément d’état des lieux dans un délai d’un mois pour les éléments concernant le chauffage.

© Uni-éditions – janvier 2017

Imprimer cet article